Les Oursins

L’Oursin, un animal familier et pourtant méconnu. Nous avons tous vu un jour un oursin. Nous connaissons son nom, sa forme mais que savons-nous exactement de cet animal si commun de tous ? Les Échinides, communément appelés oursins et plus familièrement hérissons de mer forment une classe d’animaux marins appartenant à l’embranchement des échinodermes. Ce sont des invertébrés de forme arrondie au corps recouvert de piquants. Ils sont de proches parents des concombres de mer et des étoiles de mer. Ce sont des animaux très anciens.

Photo d'un Oursin diadème Centrostephanus longispinus
Oursin régulier

Description

La taille moyenne des oursins varie de 3 à 15 cm. Son corps est recouvert de tissus formant un revêtement épithélium sous lequel sont disposées des plaques calcaires jointives. Ces plaques portent des tubercules sur lesquels s’articulent les piquants. Sur certains de ses piquants se trouvent des glandes venimeuses.

Les oursins possède un système  hydraulique

Les oursins possèdent un système interne de circulation de l’eau de mer, le système ambulacraire qui permet le mouvement. Ce système se manifeste à la surface du corps par la présence de pieds ambulacraires. Un pied ambulacraire est un tube mobile, charnu, généralement terminé par une ventouse, relié au système vasculaire, utilisé pour la locomotion chez les oursins. Ces pieds sortent de la peau appelé test (le squelette) par les orifices des zones ambulacraires. Ils se gonflent et se rétractent pour assurer le déplacement et font office de ventouses pour adhérer à la roche ou aux algues. C’est un véritable système hydraulique. Les piquants contribuent au déplacement de l’oursin, fonctionnant comme des échasses, surtout lorsque le support ne permet pas l’adhérence des ventouses.

Photo d'un oursin détail
Oursin

La bouche s’ouvre au milieu d’une zone membraneuse laissant voir 5 dents minéralisées qui appartiennent à un ensemble complexe de 5 mâchoires constituant la « lanterne d’Aristote ». A la périphérie de la membrane orale se trouvent 5 paires de branchies.  L’axe de symétrie du corps passe au milieu par la bouche ventrale (pôle oral) et par l’anus dorsal (pôle aboral). Sa peau (tégument) est rugueuse ou épineuse.

Il existe deux groupes d’oursins 

Les oursins réguliers : Leur contour est circulaire à ovale. Leur bouche est ventrale, leur anus dorsal au centre. Ils vivent sur les récifs et les roches. Ils ont des dents et une mâchoire (la lanterne d’Aristote) grâce à laquelle ils peuvent se creuser une petite niche dans la roche. La plupart des oursins réguliers sont omnivores et se procurent leur nourriture en broutant. Ils se déplacent lentement et raclent les rochers pour arracher les algues, plantes, organismes encroûtant, détritus et petits invertébrés.

Les oursins irréguliers : Leur contour est allongé. La bouche et l’anus sont sur la face ventrale, la bouche à l’avant et l’anus à l’arrière. La plupart vivent sur et dans le sable et sont microphages : ils avalent le sédiment sur lequel ils vivent, ingèrent les petits organismes (protozoaires et algues) qui s’y trouvent et rejettent le sable par l’anus. Ils se déplacent préférentiellement la nuit sur des distances pouvant aller jusqu’à 3 mètres.

 Reproduction

Les Échinides ont des sexes séparés. La fécondation est externe et le développement indirect passe par un stade larvaire. Chez l’adulte, les glandes reproductrices sont situées au pôle apical et représentent la partie comestible de l’oursin. Il n’y a pas de différence visible entre les sexes si ce n’est la couleur des glandes à maturité, plus orange chez la femelle que chez le mâle.

Photo d'un oursin crayon
Oursin crayon


On rencontre les échinodermes dans toutes les mers du monde, depuis la zone côtière jusqu’aux grandes profondeurs. Ils peuplent les rochers, les herbiers ainsi que les fonds vaseux ou sableux.

Alimentation

Certains oursins mangent les petits déchets et les animaux morts qui se coincent dans leurs piquants. D’autres encore sont vraiment carnivores. Ils capturent et immobilisent des crevettes ou des petits poissons en utilisant leurs petits organes en forme de pinces situés entre les piquants (pédiculaires) servant également à la défense. S’ils le peuvent, ils n’hésitent pas non plus à se hisser sur l’un de leurs prédateurs, le crabe, pour ronger patiemment sa carapace et la digérer.

Prédateurs

Les oursins ont de nombreux prédateurs tels que les étoiles de mer, les poulpes, les loups ocellés, les crabes, les homards ou les loutres de mer. Il y a également les girelles, les sars et les balistes qui soufflent sur l’oursin pour le retourner de manière à pouvoir broyer sa face ventrale. Enfin, n’oublions pas que l’homme consomme les oursins et que la chasse est réglementée et autorisée selon les régions.

Les périodes de pêche à respecter

En corse, du 15 décembre au 15 avril.
En PACA, du 1er novembre au 15 avril.
Attention ! Ces animaux peuvent faire très mal avec leurs piquants.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page