Le Poisson Scorpion diable

Ce poisson étrange est souvent décrié comme le poisson le plus laid et bien pas tout à fait si on voit les magnifiques photos de cet article. Le poisson scorpion diable (Scorpaenopsis diabolus) est aussi appelé poisson cirrheux ou faux poisson pierre (Synanceia verrucosa) au vu de sa ressemblance. Il appartient à la famille des Scorpaenidae qui comprend les poissons scorpions mais aussi les rascasses. Il mesure environ 30 cm de long, a un dos arqué caractéristique, une tête imposante avec une bosse à l’arrière et un corps musclé. Il possède 12 épines dorsales, sa nageoire pectorale, colorée à l’intérieur d’orange, de jaune et de noir, se compose de 18 rayons ; sa crête suborbitale varie entre 4 et 10 points épineux non alignés et de différentes tailles. Sa bouche inclinée vers le haut a deux orifices juste en dessous de ses yeux noirs.

Photo d'un poisson scorpion nageant près d'un récif
Poisson-scorpion diable (Scorpaenopsis diabolus)

Habitat et alimentation

Ce poisson peu commun fréquente les fonds de cailloutis et de roches coralliennes couvertes d’algues rases, les platiers, les lagons et les récifs externes jusqu’à une profondeur de 70 mètres en Mer Rouge, en océan Indien et en Indo-Pacifique.

Son alimentation est simple, le poisson scorpion diable est un carnivore, il se nourrit de poissons et de crustacés qui passent à sa portée. D’ailleurs, c’est un fin limier nocturne puisqu’il se confond avec son habitation. Comme il ne peut pas s’enfoncer dans le sol comme certaines espèces, il va rester immobile, tapis, rien ne pouvant le distinguer, observant les alentours jusqu’à l’arrivée d’une proie. Il va encore attendre patiemment qu’elle soit à portée de bouche car il ne peut compter que sur la rapidité de son attaque pour dévorer sa proie.

Photo de la tête d'un poisson scorpion en gros plan
Gros plan de la tête d’un poisson scorpion diable

Sa piqûre est très douloureuse

Lorsqu’il se sent dérangé, le poisson scorpion diable va d’abord émettre des couleurs avec sa nageoire pectorale pour repousser les intrus. Mais pour vaincre ses prédateurs, il est muni d’une arme redoutable ; dès qu’un danger se présente, ses épines dorsales se dressent, des glandes venimeuses très douloureuses à la base des rayons durs des nageoires vont piquer et blesser tout individu essayant de l’approcher. Ce venin n’est pas mortel contrairement au poisson pierre mais il inflige de fortes douleurs. Alors n’essayez pas de l’approcher de près.

Photo d'un poisson scorpion immobile colé à une roche
Poisson scorpion diable

Après recherche, son mode de reproduction est peu ou pas connu.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page