Le Gorgonocéphale

Le gorgonocéphale (Astrospartus mediterraneus) est une ophiure de la famille des Gorgonocephalidae. C’est la seule espèce du genre Astrospartus, il ne peut pas être confondu. Cette espèce est serpentiforme, on peut l’observer le plus souvent sur une gorgone d’où son nom qui signifie tête de gorgone. Le disque est épais, pentagonal, il donne naissance à 5 bras qui se divisent dès leur base en deux branches qui elles mêmes se divisent de nouveau en deux branches, qui elles-mêmes se divisent en deux branches et ainsi de suite. En se développant les ramifications deviennent de plus en plus fines, elles peuvent donc s’entortiller en boucles ou se développer . Il se forme ainsi autour et en dehors du disque un ensemble de rameaux enchevêtrés les uns dans les autres. Le diamètre de l’animal peut atteindre 80 cm déployé. La bouche est placée sur le centre du disque. Il n’a pas d’œil pourtant il est sensible à la lumière, il se rétracte très vite s’il est éclairé.

Photo d'un gorgonocéphale sur une gorgone rouge
Gorgonocéphale (Astrospartus mediterraneus)

Son alimentation et sa reproduction

Grâce à ses ramifications très fines au bout des bras en forme de petits crochets, le gorgonocéphale peut attraper très vite des petites proies comme des petits animaux planctoniques (Cyclopidés et petits crustacés) car c’est un filtreur actif de microphages. Cet animal est gonochorique, il y a émission de gamètes et la fécondation a lieu dans l’eau de mer. Les larves initialement planctoniques se fixent sur le substrat.

Bon à savoir

Le gorgonocéphale, comme nous l’avons indiqué plus haut dans cet article, est une espèce sensible à la lumière. C’est pour cette raison qu’il vit principalement sur des gorgones moins éclairés par le soleil. Si vous voulez l’observer, ne l’éclairez pas directement car il se rétracterait pour se protéger.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page