Le Diodon

Le premier diodon a été découvert en 1758. Ce poisson est une espèce de la famille des Diodontidae.Le nom diodon vient du grec qui signifie « 2 dents » car ses dents s’étirent sur toute la largeur de sa bouche ce qui en fait une véritable arme pour briser les coquilles des mollusques et du corail dont il se nourrit. 

Photo d'un diodon au dessus du corail
Diodon au dessus du corail

Sa constitution

Les épines que l’on voit sur le corps de ce poisson sont probablement une évolution directe de leurs arêtes. Sa structure interne lui permettrait de se transformer en épines par calcification et de devenir ainsi des aiguillons venimeux et non pas des écailles. Il mesure en moyenne 30 cm. Ses gros yeux dominent sa tête massive.

Sa nourriture

Le diodon raffole des coraux mais il ne se contente pas des polypes qui les constituent, il attaque également leur squelette calcaire et il n’est pas en reste non plus pour les grands oursins, les bernards l’ermite, les crabes et les langoustes.

Il se gonfle en quelques secondes

Photo d'un diodon gonflé
Diodon gonflé

Cette espèce a la particularité de pouvoir se gonfler en boule en quelques secondes et de dresser ses épines dès qu’il se sent en danger face à ses prédateurs. Vous en conviendrez, il devient alors difficile et indigeste d’avaler un ballon d’épines dont le diamètre peut atteindre 1 mètre sans le recracher. A noter que ce poisson contient aussi de fortes toxines qui peuvent être mortelles.

Il existe plusieurs sortes de diodons, les diodons avec des épines, dit aussi poisson porc-épic ou les diodons sans épines dit Tétraodontidés (Tetraodontidae). Ils vivent principalement la nuit. Le jour, on peut les trouver cachés sous les roches et les formations coralliennes ainsi que dans des crevasses. Ces poissons sont peu farouches et une fois encore, ils sont victimes de la bêtise humaine puisqu’on les retrouve dans des échoppes de souvenirs pour touristes. En Extrême-Orient on propose même sa peau gonflée et séchée avec une ampoule logée à l’intérieur en guise de lampe décorative…

Vous l’aurez compris, le seul moyen de les protéger est de ne rien acheter qui vient de la mer pour le seul plaisir du regard.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *