La Rascasse

La rascasse rouge (Scorpaena notata) ou brune (Scorpaena porcus), celle que l’on retrouve le plus fréquemment sur nos côtes (Méditerranée, Atlantique Nord, Manche et mer du Nord) est un petit poisson qui mesure de 15 à 22 cm selon l’espèce. Elle appartient à la famille des scorpaenidés. Sa tête massive plutôt ronde porte des épines mais aussi des lambeaux de peau que l’on retrouve également sur le corps. Sa bouche est largement fendue et protractile, sa coloration varie du rouge au brun en passant par le jaunâtre, le verdâtre parfois violacée selon l’espèce. Quelque fois vous trouverez un bandeau large et clair sur l’arrière de la tête. La rascasse rouge avec ses grands yeux noirs a de grandes écailles peu nombreuses (moins de 50) tandis que la rascasse brune porte de nombreuses petites écailles (plus de 65) ainsi que trois barres sombres sur la queue, vous pouvez donc les distinguer assez facilement. Le plongeur peut l’approcher aisément.

Photo d'une rascasse rouge de face
Rascasse rouge (Scorpaena notata)

Son camouflage en fait un redoutable chasseur

Pour la trouver il faudra chercher dans les herbiers, dans les cavités à faible profondeur pour la rouge et un peu plus profond pour la brune, sur les fonds rocheux, sur le coralligène, ce sont des espèces communes et abondantes. La rascasse fait confiance à son camouflage qui lui permet de chasser à l’affût, immobile et patiente, elle attrape des petits crustacés, des petits poissons (gobies et blennies) et d’autres invertébrés à une vitesse fulgurante.

Reproduction

La rascasse rouge se reproduit à la fin du printemps et en été, les œufs sont pondus entourés d’une forme gélatineuse. Les larves se développent en pleine eau avant de rejoindre le fond quand elles ont atteint 2 à 3 cm. La rascasse brune est gonochorique comme la rouge, sa reproduction s’étend de juin à septembre, les mâles sont plus petits que les femelles. La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans. Comme pour la rascasse rouge, les femelles peuvent pondre jusqu’à 200 000 œufs qui sont entourés d’une forme gélatineuse. La rascasse peut vivre plusieurs années et même de 8 à 12 ans pour la brune.

Photo d'une rascasse rouge profil gauche
Rascasse rouge

Un mauvais nageur et un poisson dangereux

La rascasse est un mauvais nageur à cause de sa vessie natatoire atrophiée comme beaucoup de poissons benthiques. Elle est souvent posée sur le fond immobile. La rascasse brune est un poisson solitaire et sédentaire mais si on l’a dérange, tout comme la rascasse rouge, elle peut bondir d’un seul coup pour se poser un peu plus loin. Attention, si elle se sent menacée et approchée de trop près, elle va dresser les épines de son corps qui la protège et qui sont venimeuses pour avertir qu’il faut reculer. N’essayez pas de la toucher, la piqûre est très douloureuse et dangereuse voir mortel pour les enfants.

La rascasse est comestible avec sa chair blanche, elle est beaucoup utilisée dans le sud pour la recette de la bouillabaisse.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page